Home sweet home ???

En avril dernier , lorsque je debarquais en Caledonie c etait avec les compteurs a zero . Comme si mon aventure neo zelandaise que je m etais affecte a sortir du clivage spatiotemporelle avait agi comme une gomme sur mes ambitions , ma philosophie , mon histoire et mon passe . Je debarquais alors certes dans un nouvel univers avec un nouveau moi meme dont au moment ou jecris ces lignes , je m echine encore a faire la connaissance .

Durant les 3 mois passes en Nz ,je n ai pris aucune nouvelle du monde exterieur . et n en ai quasiment pas donnees .

Mes perspectives d avenir allaient mourir sur la ligne d horizon , mon monde n etait peuple que des etres qui etaient , la , a cote de moi . .Mon unique limite : les 90 jours de visa autorises , comme projet posterieur : la Nouvelle Caledonie …

Projet qui a lui seul comblait mes besoins societals d avoir dans la vie des ambitions .

Cette totale liberte que je souhaite a tous de palper , me permettait de sentir la vie de plus pres .Les petits plaisirs souvent insoupconnes prenaient toutes leur dimension alors que les trucs a tracas ne m effleuraient pas . Je me demandais ou dormir quand j avais sommeil , quoi manger , seulement quand j avais faim . Je repondais present a tous les jolies sourires croisees , sans negociations nous nous partagions , sans improvisations nous en acceptions les consequences ….

Puis , tout a coup , il me fallait partir , monter dans un avion , pour quelques heures plus tard me retrouver en mileiu francophone avec une etrange impression de deja venu Le lendemain , je suis a la banque , j ouvre un compte , je suis a la chambre des metiers , je cree une entreprise , je suis a la secu , je rouvre mes droits , je suis a la poste je reprend un numero de telephone , je suis a la bijouterie , je rachete une montre ….je suis au bar , je bois une biere avec des vieux amis…

Puis c est lundi …je vais travailler .

Comme sortie brutalement d un reve , je suis etourdi , je marche au radar , tout est automatique ,l impression de na pas controler , de na pas etre aux commandes….l impression que ce qui vient de se passer n est pas reel….. mais quand etait l halucination???quand etais je dans la realite ??lequel est le vrai monde ??

Donc ca y est , en quelques jours , je suis de retour en plein coeur d une realite tres relative , et bien que , surpris , je m en rejouis …..seulement voila ….

Apres l euphorie due aux retrouvailles et a l excitation dynamique de mes debuts dans ce pays …..je realise que je n ai pas de projet , pas d azimut …..pas de sens ….

Je me souviens de memoire , de mes motivations quand a ma demarche de vagabonder le monde , mais ne me les appropie plus .A mon nouvel entourage direct , je n arrive plus a transmettre les raisons d une telle epopee …..

Au cours de ces 2 dernieres annees , mon esprit etait souvent occupe a penser au jour de mon retour .

Les retrouvailles surprises , que je pourrais organiser , la grande fete qui reunira ceux qui comptent ,la realisation des idees qui me parcourent l echine et pleins d autres choses.

La Caledonie , comme un retour blanc , aura ete le moyen d evidence que mon retour , apres si longtemps , n aura rien a voir avec ce que j imagine…. Car si mes proches et mes amis , sont toujours les memes dans mon esprit , leur vie aura bien change , et si je sais que le bonheur au moment de les revoir ne pourra en rien etre gache , je sais aussi , qu il me faudra encore une fois me reconstruire …. qu il me faudra etre vigilent si je ne veux pas retomber dans la routine de ma condition d origine , pour que ce voyage ne soit pas une simple parenthese , une simple page qui se tournera , mais bien une passerelle vers l equilibre que je recherche .

Si l esprit humain etait un ballon gonflable , le voyage ou toute quete initiatique serait un moyen de lui en donner les formes desirees , mais aussitot que son emprise disparait , le ballon s empresse de retrouver sa forme originale , n ayant pour stigmates , que quelques marques legeres attestant d une metamorphose passee .

Cette comprehension pertubante , aura ete , pour la premiere fois depuis le debut de mon voyage , l occasion de larguer completement les amares , de me liberer du carcan psychologique exigu que faconnaient en moi des amitie etirees ….Je n oublie personne , mais je suis en voie d une comprehension appliquee que mes rencontres passageres ne sont pas forcement ephemeres et que je peux construire , ici au bout du monde , que ce periple commence comme un saut a l elastique , transforme par la suite en chute libre est maintenu devenu un vol de plaisance .

 

 

 

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s