EAst cape !!

Ca y est c est le croisement des adieux , on pourrait croire que je m y sois habitue , mais je ne pense pas , et surtout je n espere pas m y habituer un jour . C est donc avec melancolie que je la salue dans un dernier regard deja lointain pendant qu elle s engage sur la voie d acceleration …

Alors que l horizon venait juste d avaler les derniers elans de rouge du bolide qui transportait la charmante , j ai deja le pouce tendu et mon premier autostoppable s arrete net devant moi . Il ne me faudra que deux petit coup de pouce pour m envoyer 3 heures plus tard , a Napier….pret pour une nouvelle aventure que je n ais alors pas encore envisager a penseer a en elaborer le plan …

Napier est a la fois la capitale de la cote est , mais aussi celle mondiale de l art deco.

En 1931, un tremblement de terre de magnitude 7,9 detruisit completement les environs .. 2 ans de reconstruction intensive a l epoque ou l art deco est la reference mondiale de luxe et de gout , ont fait de la ville ainsi que sa voisine Hasting des villes entierement sous l emprise de cette architecture , qui a conduit ses habitants a fierement adoptes les styles l accompagnant . Et ce au dela des decenies passees . C est alors avec curiosite et enchantement que cette ville offre un voyage dans le temps , ou il est commun de croiser des voitures vintages , des gens vetus d epoque et de la misique qui apparaissait comme innovante il y a plus de 80 ans .

C est donc dans cette atmosphere , a mes yeux loufoques , que je me change les idees et commence mes plans a long termes et que je me demande ce que je vais faire demain .

A l office de tourisme , l on m apprend qu a une 20 aine de kilometres vers le sud se trouve le cap Kidnapper , et qu en ce moment la colonie de Ganett qui s y trouve compte plus de 5000 specimens , et qu elles sont formidables admirer.

Je suis donc des le lendemain en route en stop pour rejoindre , le lieu susdit.

Pour atteindre la colonie, il faut marcher 9 kilometre le long du littoral ,cette marche est en fait un contre la montre car , elle n est possible que 2 heures avant et apres maree haute . Ce qui rend la marche un peu plus challengique , mais tout autant interresante et fabuleuse , je ferais la marche avec un petit couple d allemands tout mignon .

Le soir venu , apres cette longue marche sableuse et rocheuse , je nai pas envie de retourner en ville et decide de dormir dans la foret . Mais je me ferais surprendre par la pluie , qui de par le vent qui l accompagne me fais craindre une veritable tempete….je me depeche alors de rejoindre en pleine nuit , le seul abri que j ai remarque dans les environs…..Les toilettes publiques a environs 2 km en amont de la route ….

J y passerais le reste de la nuit…. pas fier mais au sec .

Le lendemain matin aux premieres lueurs de l aurore , c est reparti en stop , je dois retourner a Napier , recupere mon sac que j ai laisse a la reception de l hotel . Il est tot , on est dimanche , c est avec peu d espoir mais une grande resignation que je m apprete a devoir parcourir une grande partie des 20 kilometres a pied . Mais c etait sans compter sans l intervention de mon meilleur ami de ce jour , Benjamin…Un patissier francais …qui va au boulot…

Heureseument que y en a qui bossent dans ce pays…

Durant les quelques minutes de notre voyage , nous sympathisons bien et il m invite a boire un cafe…

C est quand meme classe ma vie ….

Puis ensuite , je recupere donc mon sac et c est parti , je decide d aller faire le tour du cap Est en stop.

Son isolement et son aridite populaire feront , les gens a qui je presente ce projet , me dire que c est vraiment pas une bonne idee .

Des bonnes idees , j en ai rarement eu et je suis neanmoins content du chemin qu elles m on ouvertes jusqu a maintenant . Alors l argument ne suffit pas a tenter mon esprit d elaborer un autre plan.

Je passerais une semaine en croisiere autostoppee a travers les contrees les plus reculees du pays .

Ici , les vestiges d une economie flamboyantes sont les temoins d une histoire coloniale precoce mais qui n a pas survecu a la flambee du prix du petrol . Malgre des terres fertiles et un excellent climat , l economie fermiere de cette region a souffert de son eloignement .

Aujour d hui , l industrie deforestiere pillent la region mais les richesses et les emplois en sont centralisee dans les villes plus loin .

Cependant une importante communaute Maori vit ici. Beaucoups ne travaillent pas , vivent d une petite indemnite de l etat ou d une rente de terre ou immobiliere , pechent leurs poissons et leurs coquillages , chassent dans le bush riche en cochons sauvages et chevres , cultivent leur legumes et entretiennent une ou quelques vaches ,…. et surtout cultivent leur marijuana .

 

Dans un décor paradisiaque que les touristes ne frequentent que peu et/ou rapidement . Traverser cette region en stop aura ete un de mes grands moments de ce voyage . J y rencontrerais des gens incroyables dont le sourire , qui n est ni de courtoisie , ni de politesse mais jaillissant des profondeurs de leur coeur , est capable de rechauffer n importequelle ame en peine .

Ces gens si loin de tout , ne sont pas pollues par des news d un monde qui ne les concerne pas .

Leur envergure philosophique est ici et maintenant , ces gens sans le savoir detiennent la cle du bonheur que nous avons tous devant les yeux sans meme l apercevoir .

Bref ici , c est reggae , petards et relax max…. Pas de rolex , pas de rayban ni aucun signe ostentatoire de pauvrete interieure…. juste des humains.

Malheureusement , dans une economie planetaire qui ne peut pas tolerer un bonheur ,dit sous developpe , car il ne depend pas d elle .

Cet equilbre est menace , a cause de sa beaute et sa tranquilite , de plus en plus de retraites ou fortunes , acquierent des residences souvent secondaires qui font flambee les prix en introduisant ce cancer qui nous ronge tous . La maladie fit un bond en avant , quand il y a quelques annees , il a ete decide , quelque part la bas , loin , que la route qui serpente au travers de cette nature preservee , devait etre goudronnee …..au frais des habitants , entrainant une hausse des taxes locales… Certains qui avaient reussis a ne pas etre touche par cette drogue universelle , ont ete alors oblige de trouver un moyen de gagner l argent necessaire pour payer le du soudain emanant de cette ineptie ….

L economie avait gagne une bataille dans sa guerre qui nous detruit , en emprisonant dans son systeme certains des derniers irreductibles .

J ai dit plus haut que certains touchaient des indemnites de l etat, alors vous devez trepigner en lisant ca , et vous dire que vivre recule au crochet d une societe n est ni une revolution ni vraiment viable a grance echelle…..C est vrai

Mais que largent que nos etats gagnent du fruit de la destruction de notre planete et/ou de l assouvissement de populations entieres dans d autres parties du monde, de par notre surconsommation inutile et debile , soit depenser en partie pour financer de tels modes de vie , n est je pense , qu un scandale bien moindre .

 

Bref , je m egare , une fois de plus , mais je souhaiterais vraiment que plus de gens aient la chance de faire ces rencontres et de comprendre ce que je ne m expique pas .

 

 

Le cap est , est domine en son point orientaloseptentrional par un phare surplombant un littoral fait de falaises abruptes parlesquelles se jettents a pic des paturage d un vert si profond que meme l ocean pare de son turquoise des plus eclatant parait bien palichon .

Du fait de sa position , le phare , est le point sur terre , voyant le soleil se lever le premier , en effet “the date line” la ligne de separation des jours est toute proche . Si vous voyez le soleil se lever ici , alors vous etes le premier homme sur terre a assister a ce spectacle en ce jour . Si en bateau , vous la franchissez en naviguant vers l est , un lundi a 14 h , alors vous vous retrouvez instantanement propulse dans le passe , la veille , soit , dimanche 14 h…etrange non…?

 

Un des grand moment , de cette epopee , fut egalement quand , alors que j attendais patiemment sur le cote de la route , qu un eventuel futur ephemere ami ne me recueille pour m avancer de quelques kilometres . Un minibus , plein d ado, me depasse et va se garer un peu plus loin. Plusieurs minutes passerent, sans que personne ne sorte du vehicule et que rien ne se passe , si ce n est la houle continuant son eternel va et vient attisee par une legere brise que la maree accentuait .

Puis , j entendis , finalement la porte laterale s ouvrir , en sortit une delegation de 5 d entre eux. Je devinai a leur uniforme qu il s agissait d ecoliers, surement des collegiens , ils vinrent a ma hauteur et me parlerent dans une langue qui m etait inconnu , mais ma perspicacite legendaire m aida a en deduire qu il devait s agir plus de Maori que d Ouzbek….quoique… sait on jamais…

Desole de ne meme pas etre capable de les saluer dans leur langue , je leur dis que je ne parle pas Maori , mais anglais si ils veulent….Alors les 5 , echanges des regards curieux avant d exploser de rire et d enchainer dans cette langue dont je narriverais pas apercevoir une branche a laquelle m aggripper pour entamer une comprehension….

Certain , qu ils parlent anglais , je m adresse a eux dans cette langue plus pratique qu exotique

.Ils ne me comprennent pas , alors sous le choc je me demande si il est possible que l anglais ne soit pas enseigne ici, ca me semble peu probable , mais le fait est la…..estomache , je balbutie des heu ha ho….desarme et choque….puis je realise a leur rire , qui se sont alors bien foutus de ma gueule….

Et alors commenca le jeu des questions reponses, d ou je viens? Qui ils sont ??…..

Peu apres c est tout le bus qui nous rejoint ainsi que leur prof de biologie.

Ils sont en sortie educative et sont cense observe la vie maritime locale…..pendant ce cours ils observeront un specimen venu de l autre cote de la terre pour visiter leur chez eux…

La France , oui ils en on entendu parle , ils me demandent si on peche la bas ? quelle langue on y parle ? Si j aime le rugby….

Cette conversation , durera bien une heure , on est tous assis par terre , n hesitant pas a squatter la route, qu aucun vehicule ne viendra pertuber durant cette rencontre si simplement humaine.

Je leur demande quelles sont leurs ambitions futures , mais je vois bien que pour eux ma question n a pas de sens et n obtiendrais pas de reponses pertinentes .

Au bout d un moment, la prof se leve se dirige vers le van , et reviens en disant qu ils doivent partir , le cours termine dans 20 minutes. Mais avant de rentrer ils vont m emmener un peu plus loin sur la route….

La prof au volant, bob marley dans la radio , et tous ces fameux sourires m avanceront de 10 minutes en voitures avant de me deposer dans un autres magnifique endroit ou ma seulle ambition sera d attendre en lisant ou en ecoutant de la musique que la prochaine rencontre impromptue ne se manifeste. Il n y a pas de traffic, mais je sais que la prochaine voiture me donnera de son temps pour patager un bout de route .

Jusqu au croisement qui sonnera le glas de notre cooperation ephemere ….

A suivre.

 

 

 

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s