Des moutons, des otaries et des penguins!

DSCN6186

Je ne suis en général pas fan du camping urbain, mais des fois, y a pas le choix…. et pour le coup, cette nuit là,  je ne regretterai jamais d’avoir fait ce choix là…..

Parti depuis Christchurch pour une destination inconnue, mon seul objectif étant de rejoindre le sud du sud de l’île du sud, d’où je désire acheter un vélo et entamer la remontée du pays jusqu’à “on verra bien”. En attendant, c’est bien sûr en stop que je vadrouille de péninsule en collines, de tacots en limousines et de rangers en jolies gamines…

Les grands pâturages vallonnés à perte de vue ne s’arrêtant qu’à la rencontre de falaises plongeantes à pic dans le pacifique, ne sont pas sans me rappeler le wicklow irlandais, tout comme là-bas les moutons qui semblent se refléter dans le grand ciel infini achèvent de peindre cette fresque si pittoresque.

J’avais beaucoup entendu parler de l’autostop dans ce pays, ce que j’avais entendu est vrai.

Très populaire et facile. Alors qu’en 2 ans de voyage en stop à travers l’Europe, l’Asie et l’Australie, je me rappelle avoir croisé la route de seulement 6 autostoppeurs. En une journée en NZ, j’en verrais bien plus, ici on est partout …..

J’avais également entendu parler du sens de l’hospitalité des kiwis, je ne l’ai pas encore testé et ne suis de toute manière pas très keen du fait de dormir chez les gens, à moins de leur rendre un service quelconque en contre parti. J’en profite pour exprimer ici, mon agacement quant aux gens qui croient qu’on leur doit respect et hospitalité du simple fait qu’ils “voyagent”….

Je leur pose alors la question, en 2014, où est l’originalité, le sens de l’aventure dans le fait de sauter dans un avion direction la Thaïlande, l’Australie ou encore la Nouvelle Zélande??? C’est devenu facile, et je pense qu’il est important et raisonnable d’en profiter, mais ça ne fait pas de nous des gens dignes de respect et d’admiration dont les voyageurs d’antan et les pionniers en tous genres jouissaient à juste titre..

Nous sommes sur une vague que nous avons la chance de surfer, mais arrêtons de croire que nous l’avons créee.

Alors dans un pays aussi accueillant que la Nouvelle Zélande, profiter de la grande politesse des gens qui leur interdit de dire non, est un abus. Alors évidemment il peut arriver des circonstances qui font que l’on ait à frapper à la porte des gens pour demander assistance, mais arrêtons de le faire systématiquement, comme si c’était normal, voire un dû…..

Ceci étant dit, jamais le stop n’aura été aussi rapide et efficace, parfois alors que j’étais simplement sur le bord de la route à discuter avec un collègue voyageur, des voitures s’arrêtaient en criant “vous allez par là??? je vous amène??”

Juste magique, un grand merci à tous.

Et donc quand arrive le soir, j’essaie de me trouver dans la campagne, la montagne, m’isole et dors à la belle étoile. Je me suis même débarrassé de ma tente il y a quelques jours, du fait de l’été présumé et du fait qu’ici, plus de serpents, plus d’araignées, plus de crocodiles, ni de dingos, seuls les moustiques, les moucherons, les hérissons et les pingouins bleus sont susceptibles de perturber mes nuits…

Des penguins bleus, là, vous vous dites que j’ai du garder de la weed et que j’hallucine… mais non non…. pas du tout.

Un soir, après une longue journée de stop et de rando, un étudiant me dépose dans la bourgade de Aomoru, sur la côte est…. Cette ville est connue pour la colonie de pingouins bleus qui habite à côté. Il faisait froid, le ciel était menaçant et le vent du sud venu directement d’antarctique, glaçait l’atmosphère. Mais pour autant, aucune envie de dormir à l’intérieur, il me fallait juste un abri du vent et un simili de toit. Je trouvais mon bonheur dans le parc municipal. Écrasé de fatigue, j’établis mon camp rapidement et mange mon lot quotidien de nouilles chinoises…. Il fait encore jour quand je m’endors, il doit être environ 21h.

Puis soudain réveillé par des bruits de pas tout proche, alors que la nuit m’avait finalement enveloppé, je réalisais qu’elle n’était pas la seule, autour de moi une dizaine de pingouins me regardaient bien curieusement. Le mouvement seul de ma surprise suffit à les faire décamper, je m’assois alors en tailleur tâchant de rester le plus immobile possible en espérant les voir revenir. En dehors de mon sac de couchage et immobile, vite transi de froid, je ne peux garder la position très longtemps. Alors je me recouche et attends…… puis me rendors….

De nouveau des bruits de pas, cette fois, je retins tout mouvement, malheureusement ils étaient dans mon dos, je les entendais marcher tout près et chuchoter, ils devaient bien se demander ce que je faisais là.

Après quelques minutes, je me relève, alors ils déguerpissent, mais l’un d’entre eux, un peu moins farouche, reste à quelques mètres, je peux alors prendre des photos…… Ben oui, touriste avant tout…

Puis je sors de mon sac de couchage aussi précautionneusement que possible, il reste là à me regarder. Il se met à courir quand je me lève… voir ce petit machin courir, c’est vraiment trop drôle… Il se dandine comme un forcené mais ne peut atteindre une grande vitesse.

Après 5 minutes d’observation mutuelle, je retourne au lit… mais quelques heures plus tard, j’aurais droit à un réveil très matinal. Juste avant l’aurore, des cris dignes d’un régiment de pintades claironnent tout autour de moi, je réalise alors que je suis au cœur d’une colonie…. le bruit est insupportable et je devrais me boucher les oreilles…. Puis je crois que me rendormirais avant la fin du chahut collectif…..

La même journée, j’aurais la chance d’observer des phoques, des dauphins, des albatros royaux, d’admirer un paysage côtier superbe, de rencontrer des gens supers, de prendre un bain dans une rivière glacée et de dormir sur sa rive .

Malgré l’été hivernal qui squatte par ici, je pense n’être qu’à quelques degrés du bonheur.

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s