Tokyo ou quoi….

Image

Bonjour tout le monde!!!  Ben oui j’ ai craqué, ces dernières semaines j ai parcouru plusieurs milliers de kilomètres a travers le monde, pourquoi????? Ben j en sais rien, juste comme ça….ça fait bizarre ??? A moi aussi !!!  Je pourrais vous mentir et dire qu il y avait une urgence quelconque,  mais non j’ avais juste envie et je l’ assume…… Au travers de cette folie, j’ ai eu la chance de découvrir un Japon comme on ne l’ attend pas, alors afin de tenter de me faire pardonner auprès de ceux qui m accuseraient d incohérence idiote…..voici le récit et les photos de ce voyage délirant !
Le 24 octobre,  en seulement 12 heures, je quitte le printemps austral pour l’ automne boréal…… Dans les 2 cas….il pleut… Une météo similaire, presque pas de décalage horaire et un vol de nuit ont eu pour effet d’ atténuer le choc du changement d un tel voyage, mais très vite la nourriture et la langue rappelleront à mon esprit distrait les kilomètres parcourus.
En fait , c est un événement plutôt singulier quelques minutes seulement après la descente de l’ avion qui me fera atterrir pour de bon chez les Nippons.
« Dehors, il pleut, et je suis le dernier a descendre du bus qui me dépose a Tokyo Station, le temps de récupérer mon sac dans la soute, 2 queues se sont déjà formées à l avant et l arrière du bus allant chacune jusqu’ au fond de l’ arrêt, formant une sorte de prison humaine autour de moi, je m avance alors vers une première personne en lui lançant un haut et clair ‘sumimasen » qui signifie « excusez moi »dans l intention qu il comprenne ma situation et me laisse passer. Un simple pas de côte de sa part libérerait l’ espace nécessaire à ma libération…. Il me regarde dans les yeux , les siens sont remplis  d une panique que je ne m explique alors pas, je lui fais signe que je voudrais juste passer, il jette alors des coup d’ œil  inquiets et furtifs tout autour de lui,  ne comprenant alors pas la cause de sa rudesse a mon égard, et n’ étant pas du genre patient…..je force le passage en l’ écartant a bras .
Ce n est que plusieurs minutes plus tard que j analyserais son comportement.
Je n’ étais simplement pas la ou je devais être, si je m étais dépêché comme tout le monde, je serais  sorti de là avant que ces queues ne se forment, et donc ce monsieur s’ est retrouve face a une situation qu il n’ avait jamais connue, jamais envisagée, alors qu il était à la place ou il devait être pour monter dans le bus,  il se demandait bien ce qu’ un blanc bec barbu avec un sac gigantesque faisait la , et il ne savait tout simplement pas comment réagir face a cet événement et il n y avait personne pour lui indiquer  la marche a suivre, a savoir ……se déranger un peu sur le côte. Si un japonais , avait été a ma place,  il aurait attendu que les queues fondent dans le bus avant de se dégager de cet enclos……  Différence culturelle !!!
A tout hasard si ce monsieur venait alors à lire ces lignes….. .Je voudrais lui dire que je suis désolé d avoir outrecuidé  à  son insu mon état de rustre. »
Après24 heures de sushisation acclimatante, je me retrouve propulsé vers un festival organisé par le sloth club de Tokyo.
Le sloth club ( club des paresseux), ou le « slow life movement » c est une organisation internationale qui fait l’ éloge de la lenteur , elle tire son nom de l animal le plus lent du monde. L’ idée générale est en gros « pourquoi courir’ ? décroissance, permaculture, vie sans électricité, vision alternative…..Tous les sujets visant a un monde plus cohérent et juste, sont les leitmotiv de ce réseau fascinant….
On associe souvent Japon , avec Shibuya et costard noir,  mais il y a l’ autre face du sushi…
Un Japon responsable et soucieux de l’ avenir et c est celui que j ai eu la chance de rencontrer. Dans le monde entier de telles associations et communautés existent, un peu hippies beaucoup spirituels qui organisent des événements plus ou moins grands un peu partout sur le globe. Même si le tronc commun à ces festivités illuminantes  reste identique, l esprit nippon n’ a pas manqué de marquer sa différence.
Des centaines de personnes dans la boue mais des toilettes et un dortoir commun impeccable. On enlève tous les chaussures avant de pénétrer à l intérieur, et on met même des chaussons pour aller aux toilettes.
A son teufeur, son chien, mais ici le pitt bull cède sa place au Chiwawa en manteau d’ alpaga  (je vous jure).
On dormira à même le sol dans un gymnase avec plus de 100 pax, mais la nuit sera des plus paisibles ,réveillés en musique méditative avant d’ entamer une séance irréelle de yoga collectif a 8h du matin.
Ensuite , c ‘est atelier percu, y en a pour tout le monde, des congasses , djembes , castagnettes, triangle….Danseurs, saxophoniste, didgeridoos se joindront à la cacophonie masterisée par des êtres étranges de tout poil et couleur confondus, s’ insérant au centre du noyau d’ énergie créé , danseurs et bêtes  venus de l’ au delà géreront le rythme de par leurs  corps transportes…..Des heures durant , un vrai voyage initiatique ou il semblait que cette centaine d’ esprits individuels s’ était fusionné pour ne créer  qu’un être invincible et profondément heureux….. A ce moment,  beaucoup  penseront que j’ avais du prendre quelques drogues quelconques….. He bien que je sache , la musique et la beauté de ce moment auront bien été les seuls mécanismes extérieurs responsables de cet état. Il n’ était pas encore midi quand le charme a cessé  pour laisser place aux conférences et concerts.
Tokyo aura aussi été l’ occasion d’ organiser un apéro  « Allo la planète » et de rencontrer un chat photographe et Toufik.  Grand moment.
Un trek autour du mont Fuji et quelques geocaches découvertes auront clôturé  mon épopée nippone.
A mon retour a Melbourne, j y ai retrouvé de vieux amis Français avec lesquels  nous avons vécu 2 semaines d aventures que je vous raconterai dans le prochain épisode.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.702823519730461.1073741853.334038009942349&type=1&l=48158a74d3ImageImageImage

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s