Wuwei su !

J’ai passé ici une semaine à vivre et à m’ entrainer au Kung Fu  avec les moines . Expérience inoubliable.
Salut la compagnie !
Vous vous rappelez du petit San Go Ku dans Dragon Ball ?
Vous vous souvenez peut être alors, d’ un épisode où il devait aller voir un chat, Maitre Kung Fu. Pour ce faire il devait grimper des milliers de marches pour atteindre le sommet de la tour où il se trouvait.
Eh bien , j’ avoue m’ être pris un peu pour lui lorsque j’escaladais à mon tour la montagne qui menait au temple…
Wu wei su. Sauf que comme baluchon , je ne me contentais pas d’ un bâton magique et je n’ avais pas de nuage volant, mais mon sac de 18 kilos…
1h30 d’ ascension, dans une forêt épaisse, une allée de marches en pierre qui n en finit pas,  vous apprendrez bientôt comment ces pierres sont arrivées ici… (pour ceux qui n’ auraient pas écouté  Allo la Planète du 31/10). Des écureuils épient mon avancée pénible. A bout de souffle,  j’ arrive enfin au monastère, il est désert, j’ erre alors de pavillons en pavillons à la recherche de quelqu’un qui parle autre chose que l’ écureuil. Soudain :
—-Hello, Hello, hello , How are you ? Welcome, Hello, I am fine thank you…. etc etc
me crient des gamins chauves vêtus en toge bouddhistes.En quelques secondes ils m’ auront balancé tous les mots anglais qu’ ils connaissaient, mais apparemment sans vraiment en comprendre le sens.
—Kung Fu ? Kung Fu ? Kung Fu? Continuèrent-ils…
Je leur répondis oui de la tête et alors ils me montrèrent l’ entrée d’ un autre pavillon. J’y entrai.
Un type d’ une trentaine m’ y accueillit,
– My name is Happy cloud, (ça s’invente pas)
Il me tendit le règlement du temple que je lu avec attention.
– Amour interdit,
– Cigarette,  alcool et drogue interdits,
– Gravir la montagne la journée interdit,
– Aller dans la forêt la nuit interdit à cause des ours,  loups, serpents et grosses souris qui y rôdent et dévorent les petits enfants…
– Parler pendant les repas Interdit,
–  A 21h30 toutes les bougies doivent être éteintes et tout le monde doit être au lit.
– Sandales,  short, tee- shirt,  interdits,
– Absence aux entrainements interdit,
–  Tu dois finir jusqu ‘au dernier grain de riz ton repas , même ce qui est tombé sur la table ou par terre,
– Si tu as quelque chose à dire, va t’en,
– Si tu respectes pas ces règles, va t’en,
Voilà comment je peux traduire dans les grandes lignes ce règlement un peu militaire, c’ est ce à quoi je m attendais. Je le signe donc , paie la somme de 500 yuan (60 euros) qui correspond à 7 jours en « pension complète » .
Happy Cloud me conduit ensuite à ma mansarde personnelle. Une petite pièce de 4 ou 5 mètres carres, située juste au dessus du temple principal.
Aujourd’hui,  c’ est vendredi, jour de repos, c’ est pourquoi l’ endroit est désertique. Rendez vous à 18 heures  pour le dîner.
J’y trouverai Mark, un Suisse, Julie et Andy 2 français, Mark un hollandais et Noam une israélienne.
Lorsque tu rentres dans le réfectoire tu dois saluer d’ un « AMITOFU" chaque table déjà composée. Ensuite,  tu t’ assoies sur un petit banc en bois, toujours par 2, même si il n’ y a que 2 personnes à table,  ils doivent se serrer sur ce minuscule bout de bois.
Tu dois quitter la salle par groupes de 3 en saluant , « amitofu » chaque table restante, qui doit te répondre en joignant les mains.
Si bien qu’ à un certain moment, il devient difficile de manger, puisque tu dois sans arrêt poser ton bol et tes baguettes pour saluer ceux qui s’ en vont ou qui arrivent…
Le repas est composé d’ une soupe, de riz et d’ une dizaine de garnitures. Le tout dispatché sur la table, chacun se sert dans son bol avec les baguettes qu’on lui a remis en début de repas et qu’il doit garder jusqu’à la fin de son séjour. Chacun fait sa vaisselle.
La nourriture, végétalienne, est excellente.
3 cuisiniers tambouillent  pour environ 30 personnes,  matin, midi et soir. En plus de la popote , ils doivent couper leur bois.
Tous les repas sont sensiblement les mêmes, excepté le petit déjeuner où les nouilles remplacent le riz.
Après ce repas copieux, les autres occis et moi faisons connaissance,  il se trouve qu’ ils sont tous ici depuis un moment et connaissent bien l’ endroit, j’avoue trouver leur accueil un peu glacial et pas trop encourageant, mais il en faut plus pour me refroidir.
La soirée se passe en discussions et parties d’échec chinois éclairées à la bougie avec,  comme fond sonore,  les prières et chants des moines.
A 21h30 on doit aller se coucher !
Je suis réveillé à 5h par les tambours matinaux qui rythmeront les prières jusqu’à 7 h, heure à laquelle on doit être prêts pour le jogging matinal. Jogging qui sera bien plus une marche contemplative qu’ une réelle course. Cet échauffement nous conduit jusqu’ à une petite rivière, on l’ on doit ramasser un caillou et se le mettre sur la tête . Le choix du caillou est à sa propre convenance , Happy cloud, qui avait froid ce matin s’ est couvert d’ un cache-oreilles en forme d’oreilles de lapin rose.
Il est mignon comme tout le Kung Fu master.
Quant  aux cailloux qu’ il choisit, je parlerais plutôt de rocher que de caillou. Essayer d’ imaginer la scène :
Un maitre Kung Fu, vêtu de sa toge ocre,  le crane rasé,  un menhir sur la tête et un petit cache-oreilles pour fillette…..

Retour au monastère avec notre coiffe peu confortable qui pèse assez lourd après quelques minutes. Il nous faut alors aller déposer la pierre le long de l’escalier en construction  (Vous suivez ?)
8h petit dej, très copieux et délicieux.
9h début de la torture. Étirement, massage,  musculation individuelle et collective. Les exercices s’enchainent, j’ai l’ impression d’ être en bois lorsque je m’étire, en papier lorsque je me muscle et en polystyrène quand on me masse. Les autres,  habitués, ne me feront aucun cadeau.
C’ est assez rageant de voir les gamins ou happy cloud,  faire le grand écart comme s’ ils s’ asseyaient, ou se mettre en équilibre sur une jambe pendant que l’ autre leur gratte les oreilles tout en répondant au tel ou envoyer un texto.
A 11h , commence le kung fu  à proprement parler. Par groupe de 2, mon maitre sera Teddy, un gamin de 11 ans.
On doit alors enchainer des mouvement précis et rapides tout en traversant la cour du temple. Je me découvre alors de gros problèmes de coordination, accentués par la pression des autres groupes qui attendent que j’ ai également fini ma progression pour commencer la suivante. Il me faudra quelques jours pour prendre le rythme.
12h déjeuner.

Repos jusqu’ à 15 heures, ou l’on doit enseigner l’anglais aux gamins.
Je comprends alors pourquoi leur niveau est si mauvais, car mes acolytes se contentent de remplir le tableau de mots accolant leur traduction en chinois. Les élèves recopient bêtement, et, le lendemain, on recommence avec une nouvelle série de mots sans même revenir sur la veille.
J’ essaierai alors d’ appliquer une autre méthode , mais j’avoue que c’ était pas facile du fait du manque d’ attention et de la dispersion des élèves autorisés à utiliser leur téléphone, à sortir de la classe comme bon leur semble, et habitués à dire non quand on leur demande quelque chose. Surprenant non ?
16 h , 2eme entrainement, similaire au matin.
18h diner
Puis jusqu à 21h 30,  douche et échec pour nous, prières pour les gamins et les moines.
En une semaine ici, j’ ai appris énormément sur la vie monastique et le kung fu , mais pas autant qu’espéré.
Ce monastère, qui compte 8 élèves de 11 a 27 ans, un maître, 3 cuisiniers, quelques femmes qui j’ avoue, ne sait pas ce qu elles font, fonctionne grâce à la générosité des adeptes.
Les étudiants sont des enfants dont la famille ne peut pas prendre en charge l’éducation, alors ils ont été placés là,  comme dans un foyer. Certains sont ici depuis 10 ans. Je me demande quel est l’ avenir pour eux, car si ils sont capables de se gratter le nez avec leurs orteils, il y a bien des choses qu’ ils sont incapables de faire et j ai l’ impression que leur éducation est très succincte et superficielle.
Ils maitrisent le Kung Fu,  le taïchi mais n’ ont pas beau coup de connaissances sur l’ histoire, la géo et la vie ….
Alors, moines ? soldats ? Quel autre avenir pour eux….
Teddy est différent, issu d’une famille de classe moyenne, avec  laquelle il a visité ce temple quand il avait 8 ans. Depuis il ne parlait que de ça et a demandé à intégrer l’école. Ses parents lui ont alors accordé de venir passer une année au sein de ce temple. Sa mère vient lui donner des cours particuliers régulièrement.  Âgé de 11 ans, Teddy est très éveillé et intelligent, il a été mon maitre, n’ hésitant pas à me mettre des coups de pied lorsque je faisais mal, il été un très bon prof et j’ai beaucoup d’affection pour lui. Je ne suis pas inquiet pour lui mais pour les autres. En Europe,  on a une image très positive de ce genre d’ endroit et plein de respect pour le Kung fu et ses pratiquants, mais la réalité de ce monastère m’ a ouvert les yeux sur cet univers pas si idyllique que ça.

Ps: L’ armée pour ces mômes n’ est même pas envisageable car, dans ce pays surpeuplé,  il y a tellement de prétendants pour servir le parti que les places sont chères.
En effet,  il faut soudoyer,  à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d’ euros, les officiers en charge du recrutement.
Apparemment,  la raison de cette affluence est due au fait qu’ après le service, l’ armée vous trouve un petit job peinard et surpayé.

Merci à ceux qui auront lu ce récit encore une fois très long,  mais je n’ ai encore pas tout dit. Et puis je pense à vous , en France,  ou l’ obscurité gagne du terrain sur la grisaille.
La prochaine fois je vous raconterais ma formidable semaine chez Albert, à Tonghai ,où je me suis retrouve prof d’ anglais….
Plus l’ hiver avance , plus le printemps approche.
A bientôt.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.521757811170367.126828.334038009942349&type=1&l=e2d08bfcf2ImageImageImage
DavidImageImage

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s