De Naoshima à Yamanashi en vélo, stop, bus et train…. épique!!!

Après une semaine de délire à Naoshima, le rendez-vous est pris le 21 juillet à Yamanashi pour aller grimper le Kita Dake, qui est le 2 ème sommet du Japon après le Fuji San. Ça nous laisse 5 jours pour rejoindre les montagnes. Environ 700 kilomètres nous en séparent. Pauline décide de faire du stop et de s’arrêter visiter Kyoto et Nara en chemin. Rutch et moi décidons d’avancer tant que l’on pourra en vélo et de finir en stop. Nous voilà donc partis. Seulement après une trentaine de kilomètres aux portes de la ville de Kobe, je perds le grand rouquin de vue une fois de plus. Je ne le reverrai que le samedi en arrivant a destination.
Il nous faudra traverser Kobe et Osaka, ce qui représente environ une grosse centaine de kilomètres de ville, on doit rouler sur les trottoirs. Pour de l’urbanisation ça n’est pas trop pénible si l’on compare à nos villes européennes et françaises en particulier. Mais s’arrêter tous les 100 mètres au feu est vraiment usant. Il n’y a pas de rond point ici mais des feux rouges en pagaille.
Un soir un contrôle de police, ils commencent à faire noir, mes lumières automatiques ne sont toujours pas allumées, je m’attends au pire une amende, au mieux un avertissement. Mais j’obtiendrai des autocollants catadioptres de la part des policiers. Ils sont trop forts ces japonais…
Après la ville la montagne, et ça grimpe sévère, et il fait une chaleur incroyable.
Le soir je bivouaque dans des endroits parfois très beaux comme la plage de Kobe et parfois très glauques comme un hangar dans une entreprise de transport. Le matin les ouvriers sont arrivés me trouvant là avec tout mon barda étendu séchant sur une corde mais pas du tout surpris ni même intrigués par ma présence. Ils me disent simplement « Bonjour »… Alors je fais chauffer mon café et prends mon petit dej’ ici…
La veille j’ai parcouru 160 kilomètres sous des trombes d’eau. La douche la plus longue de ma vie aura duré 13 heures… Propre..
Après ces 4 jours de pédalage intensif, je suis encore à 230 kilomètres du lieu de rendez vous. Je décide alors de laisser mon vélo à disposition de qui passera par là en laissant un mot dessus avec mon adresse mail. Le stop commence. Il est 7 heures du matin. Après 4 voitures et 2 heures de train j’arrive à destination en milieu d’après-midi. Je retrouve Rutch et Po et le lendemain on part en montagne pour 4 jours.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.472591396087009.115259.334038009942349&type=1&l=85f6990ba6Image

s.ImageImageImage

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s