Sakaiminato Naoshima!!!

La Russie, pays où nous sommes restés 2 mois et que l’on a tous 3 vraiment adoré. Comme beaucoup qui ne connaissent pas ce pays, on avait quelques craintes à son égard. On pensait se sentir souvent persécuter par une police corrompue et des habitants hostiles à l’étranger. En 2 mois on a jamais eu a faire à la Police, si ce n’est lors du contrôle routier lorsque je roulais en scooter sans casque ou bien encore lorsqu’à Irkutsk on buvait de la bière dans la rue, ce qui est interdit. Ces policiers étaient fort gentils et serviables. Les habitants de la Russie ont un sens de l’hospitalité et de l’accueil incroyable. Malgré un visage souvent fermé, il s’ouvre dès que vous leur adresser la parole. Si vous demandez votre chemin dans la rue, il ne sera pas rare que la personne sollicitée fasse un détour pour vous conduire. Les Français sont particulièrement appréciés dans ce pays. C’est avec émotion que j’écris ces lignes tel un au revoir à cette population touchante et pleine de sincérité. Débarqués au Japon au port de Sakaiminato à 9 heures du matin. Notre premier contact avec les autochtones s’effectuera avec les douaniers dans une grande crise de rire. Pauline qui a avec elle de la soude en poudre dans un sac plastique transparent. Voyez l image? Les douaniers croient voir de la cocaïne… Au vu de nos visages hilares et de nos bonnes têtes, ils comprennent qu il s’agit de savon, mais doivent effectuer les tests nécessaires. Ils amènent donc une chaise à Pauline pour quelle puisse assister confortablement à l’expérience que eux même semblent tenter pour la première fois. Pendant ce temps là Rutch et moi déballons nos sacs. Il est marrant de voir la timidité et la gêne des douaniers à devoir fouiller dans nos affaires. On a l’impression que si on élevait la voix ou si on était de réels trafiquants de bonbons, ils partiraient en courant. Bref , ces formalités passées, on se dirige vers la route pour commencer le stop pour Naoshima, qui est 200 kilomètres de là. En voyant la taille ridicule de leur voiture comparée à celle de nos sacs on se dit que ce sera difficile. L’idée d’acheter des vélos germe alors. Quelques minutes plus tard, un vieillard en vélo vient vers nous, on le stoppe et essayons de lui demander combien coûte et où pouvons nous trouver des « ji ten sha ». Alors Miyaku passe en voiture et s’arrête en nous demandant en anglais si elle pouvait nous aider. — » of course you can ». On lui explique notre souhait, rigole et nous dit qu’elle va nous conduire à la prochaine ville où on pourra peut être trouver un magasin d’occase. A peine quelques kilomètres plus loin, sur le bord de la route, des centaines de vélos sont rangés. —-paradise paradise s’écria-t-on. Miyaku nous laissera là après avoir expliqué notre démarche aux vendeurs amusés. Pour 9000 yen (soit 90 euros) on aura un vélo en état chacun. Pas des vélos de compét, des vélos de grand mère comme il les appellent ici. La femme du mécano nous emmènera en ville pour acheter à manger avant de nous installer un parasol et de nous servir à boire. Accueil royal. Le mécano sourd et muet, nous bricole des trucs pour pouvoir mettre nos sacs sur les montures. Les installations finies on est prêt à partir. En route pour l’aventure. A part une crevaison et quelques problèmes de lestage, tout se passera bien malgré les montagnes du 2ème jour qui auront eu presque raison de notre persévérance. Il y a quelques jours, on était dans le climat frais de la Sibérie et tout à coup on se retrouve à pédaler sous une chaleur humide tropicale. Dur dur. Les japonais sont incroyables. Un type fera 10 kilomètres à notre poursuite pour nous donner une carte et de l’eau fraîche. Bref après 3 jours d’efforts, on arrivera à Uno pour prendre le bateau et rejoindre l’île paradisiaque de Naoshima où on sera accueilli par notre vieille amie solarienne: Anne.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.459651627380986.112362.334038009942349&type=1&l=84ffea5d38ImageImageImage

Alors , on en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s